La mauvaise haleine est un poison au quotidien qui peut entrainer un sentiment de honte chez ceux qui en souffrent. En effet, la mauvaise haleine est associée, à tort, à une mauvaise hygiène bucco-dentaire.

En réalité, le problème est plus complexe que ça.

Les causes de la mauvaise haleine

Si pour beaucoup la mauvaise haleine témoigne d’une négligence, ce n’est en fait pas forcément le cas.

La mauvaise haleine, ou halitose, vient de la dégradation de protéines par les bactéries présentes dans notre bouche. Par leur métabolisme, ces dernières produisent des composés sulfurés à l’odeur désagréable. Dans la plupart des cas, la mauvaise haleine trouve son origine dans la bouche, principalement au niveau de la langue.

Pour autant, cela ne signifie pas que la personne ne se brosse pas les dents. En réalité, nous ne sommes pas tous égaux en la matière.

Certaines personnes, malgré une hygiène bucco-dentaire en accord avec les recommandations générales, ont des prédispositions à la mauvaise haleine. Cela peut être dû à la flore buccale, à la quantité de salive produite ou à la capacité de cette dernière à « nettoyer » la bouche. Ces personnes devront alors redoubler d’effort pour éviter l’apparition d’odeurs désagréables.

Tout ce qui peut assécher la bouche (et donc réduire le travail de la salive) est également en cause. La consommation d’alcool, de tabac ou le fait de dormir la bouche ouverte sont alors à éviter.

Les caries peuvent aussi conduire à une mauvaise haleine, comme certaines infections, qu’elles soient d’origine buccale (gingivite, aphte…) ou non (sinusite, bronchite…).

Enfin, certaines pathologies type diabète ou maladie rénale chronique peuvent également être en cause.

Bien entendu, l’alimentation (ail, oignon…) peut ponctuellement être responsable d’odeur se dégageant de votre bouche. L’odeur provient dans ce cas aussi bien de l’estomac que de la bouche mais le phénomène est transitoire et des solutions « cosmétiques » suffisent.

Dans tous les cas, des solutions existent pour se prémunir d’une haleine désagréable.

Est-ce que j’ai mauvaise haleine ?

Pas simple de savoir si vous avez-vous-même mauvaise haleine ou non. L’entourage n’ose pas forcément le dire et il n’est pas toujours simple d’interpréter les signaux.

L’un des tests les plus simples est celui du poignet. Léchez l’intérieur de votre poignet et laissez sécher la salive. Quand le poignet est sec, sentez : si l’odeur est mauvaise, cela signifie que vous avez probablement mauvaise haleine.

Vous pouvez aussi être attentif à la réaction de votre entourage. Si les gens ont un mouvement de recul lorsque vous parlez, cela peut être un signe… Mais cela peut aussi vouloir dire qu’ils ont peur eux-mêmes d’avoir mauvaise haleine et qu’ils préfèrent garder la distance.

Traiter la mauvaise haleine

Les solutions contre l’halitose dépendent de la cause.

Si vous n’avez pas la bouche particulièrement sèche et pas de problème de santé particulier, la mauvaise haleine peut probablement être corrigée par une hygiène bucco-dentaire approfondie.

Si ce n’est pas déjà le cas, brossez-vous les dents deux fois par jour minimum. Idéalement, il faudrait également utiliser du fil dentaire ou des brossettes pour nettoyer les dents en profondeur. N’hésitez pas à faire régulièrement des bains de bouche si le besoin s’en fait ressentir et à boire de l’eau après avoir mangé ou bu. Pensez également à consulter votre dentiste afin qu’il vérifie l’absence de carie ou autre affection dentaire.

Votre mauvaise haleine peut aussi venir d’une bouche trop sèche. Dans ce cas, pensez à boire régulièrement de l’eau pour combler le manquement de votre salive. Arrêter le tabac peut aussi être une solution.

Il est également possible de palier au problème de façon ponctuelle, par exemple après un repas chargé en aliments odorants. Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous : bain de bouche, huile essentielle de menthe poivrée ou encore gargarisme au bicarbonate de soude. Vous pourrez trouver plus d’informations à ce sujet sur ce site.