Comment ne plus avoir des dents jaunes ?

Alors, ce n’est pas qu’on se brosse les dents deux fois par jour pendant deux minutes qu’elles ne vont pas jaunir. Pas plus qu’elles vont rester toutes blanches en vous rendant chez le dentiste une fois par an… Peut-être que si, ou peut-être pas. En tout cas, avoir des dents jaunes, même si c’est sans gravité, est assez gênant, avouons-le ! Parce que le jaunissement des dents peut, en un rien de temps, gâcher notre si joli sourire.

Sachez tout de même plusieurs facteurs pourraient entrainer la dyschromie dentaire. Il y a les facteurs internes, la pathologie et les médicaments entre autres, et les facteurs externes. Dans lesquels on trouve surtout l’alimentation, le tabagisme et l’hygiène dentaire. D’ailleurs, c’est ces facteurs-là que nous allons aborder pour trouver une solution adaptée au jaunissement de vos dents. Parce qu’il faut toujours identifier la cause du problème avant d’adopter une solution quelconque.

Voici en effet le dossier spécial dents jaunes rédigé par l’équipe de Dentisis.fr pour que vous puissiez trouver une meilleure solution à ce problème d’esthétique dentaire.

Quelles sont les causes du jaunissement des dents ?

Avoir des dents jaunes est une véritable problématique. C’est un problème d’ordre esthétique qui peut arriver à n’importe qui. C’est les causes du jaunissement qui diffèrent chaque cas. Par ailleurs, il faut noter qu’il existe deux types de colorations de dents : les colorations intrinsèques et les colorations extrinsèques.

Autrement dit, on parle de colorations intrinsèques quand les dents jaunissent de manière naturelle. Et quand les dents changent de couleur au niveau de la surface de l’émail ou de la dentine, là on parle de colorations extrinsèques. Dans les deux cas, les origines des jaunissements des dents semblent être les mêmes.

Les origines internes du jaunissement des dents

Étant donné que ce premier type de traitement est moins fréquent, il est en effet plus difficile de le traiter. Il pourrait être d’origine pathologique ou médicamenteuse. Pathologique parce qu’un jaunissement dentaire peut être lié à des anomalies congénitales chez le nourrisson. Par contre, on parle d’origine médicamenteuse en cas de consommation excessive de fluor ou d’antibiotique pendant l’enfance. Ou encore si la personne intéressée a pris une dose excessive de bactéricide ; comme le ciprofloxacine par exemple.

Toutefois, il faut noter la coloration des dents peut également être liée à un déterminant génétique. Donc si vous avez des dents jaunes, ce n’est pas forcément à cause d’une prise excessive de substances médicamenteuses. Peut-être que vous avez des dents peu minéralisées et votre dentine est visible. Ce qui donne une teinte jaunâtre à vos dents.

Les origines externes du jaunissement des dents

Pour bien des cas, le jaunissement de dents est souvent lié au contact de certains produits. C’est-à-dire que les dents jaunissent souvent à cause d’une origine externe. Soit par une mauvaise hygiène dentaire, soit par une mauvaise alimentation ou une mauvaise habitude.

Les particules colorantes de ces produits, à force de négliger les règles d’une bonne hygiène dentaire, se fixer directement sur la surface des dents. D’où une coloration de vos dents. Cesdits produits peuvent être les médicaments que vous prenez, les produits chimiques contenus dans le tabac (la nicotine entre autres) et ceux que le thé, le café, les sodas et les vins contiennent.

Il faut également faire attention à ne pas résoudre un problème de carie dentaire avec un amalgame dentaire. Particulièrement le plombage parce que le plombage argenté a une forte teneur en mercure. Qui n’est pas du tout favorable à la santé dentaire à cause de sa toxicité.

Enfin, il faut faire attention à avoir une bonne, voire une excellente hygiène dentaire afin d’éviter la présence de bactéries et de champignons qui ont également un effet de coloration sur vos dents. Une coloration qui peut même virer au vert à force de la négliger.

Comment se débarrasser des dents jaunes ?

Comme il a été dit précédemment, la solution à adopter pour se débarrasser des dents jaunes dépend de la cause ou de l’origine de ces derniers. Si la dyschromie est d’origine extrinsèque, la meilleure chose à faire c’est de limiter la consommation des produits mis en cause. Particulièrement le tabac, le thé et le café. Mais aussi d’envisager à se faire blanchir les dents, soit chez votre dentiste, soit chez soi avec les kits de blanchiments de dents.

Le blanchiment de dents chez votre dentiste

Dans le cas où vous envisageriez d’éclaircir la couleur de vos dents chez votre dentiste, il faut noter qu’il existe généralement trois (3) traitements de blanchiment de dents dans un cabinet dentaire.

Le traitement ambulatoire

Il s’agit d’un procédé où le dentiste fait réaliser une gouttière sur mesure pour les patients. Une seringue contenant du produit éclaircissant est ensuite remis à ces derniers pour qu’ils puissent appliquer le produit sur la gouttière avant de la placer sur leurs dents pendant une durée de quelques heures quotidiennement. Le traitement ambulatoire peut en effet durer entre 8 à 15 jours d’affiler. Mais cela dépend principalement de la concentration du produit utilisé.

Le blanchiment au fauteuil

C’est un traitement de blanchiment de dents qui est réalisé chez le dentiste lui-même. C’est-à-dire dans son cabinet dentaire. Pendant environ une heure, le dentiste va appliquer, sur les dents du patient, un produit riche en peroxyde d’hydrogène tout en protégeant leurs gencives.

Le traitement mixte

Ici, la technique utilisée combine le traitement ambulatoire et le traitement au fauteuil. Le patient apporte en effet une gouttière remplie de produit éclaircissant qu’il va placer sur ses dents une fois chez soi. Il va également passer du temps chez le dentiste pour effectuer un blanchiment au fauteuil.

Prix d’un blanchiment de dents chez le dentiste

De manière générale, chez le dentiste, le prix d’un blanchiment de dents varie entre 400 et 1 200 €. Un tarif qui va également varier selon le type de traitement adopté et le nombre de séances nécessaires. Mais au premier coup d’œil, on constate que le prix d’un blanchiment de dents est quand même assez élevé. Et le non-remboursement de la Sécurité sociale pour ce type de traitement ne fait qu’empirer les choses. Mais rassurez-vous, certaines mutuelles dentaires offrent une couverture pour ce type de traitement dentaire. Il faut simplement bien prendre en compte les garanties proposées ainsi que les plafonds et les délais de carence.

Bref, se faire blanchir les dents chez un dentiste est généralement satisfaisant. L’éclaircissement peut même durer plusieurs années. À condition de respecter les règles d’hygiène bucco-dentaire, mais aussi en limitant la consommation des produits qui ont tendance à colorer vos dents.

Traitement à domicile avec les kits de blanchiment

Payer entre 400 et 1 200 € pour un blanchiment de dents, ce n’est pas tout le monde qui en a la possibilité. Alors si vous avez un budget limité, sachez qu’il existe une alternative au blanchiment chez le dentiste. Il s’agit en effet d’utiliser des kits de blanchiment à domicile. Autrement dit, des options qui permettent d’enlever les taches jaunes sur vos dents.

Les gouttières

Ce sont des kits de blanchiments de dents disponibles à partir d’une cinquantaine d’euros. Ils fonctionnent de la même manière que le traitement ambulatoire chez le dentiste. Les gouttières doivent en effet être remplies de produits éclaircissants avant d’être portées quotidiennement pendant plusieurs minutes et pendant 15 à 21 jours.

Les bandelettes

Comme il s’agit de bandes autocollantes recouvertes de gel blanchissant, le patient n’a qu’à poser une bandelette sur ses dents durant plusieurs minutes. Disponibles à seulement 25 €, les bandelettes ont une durée de traitement similaire à celle des gouttières.

Le gel blanchissant

Il s’agit d’un gel blanchissant qui va être appliqué avec un petit pinceau. C’est le kit idéal pour blanchir des dents spécifiques. Mais moins efficace que les gouttières et les bandelettes, il ne coûte que quelques euros.

Il est à noter que les kits de blanchiment à domicile contiennent moins de peroxyde d’hydrogène que les produits utilisés chez le dentiste. Ils sont donc moins efficaces que le blanchiment de dents au cabinet dentaire.

Les bars à sourire

Il y a quelques années, le concept des bars à sourire a vu le jour et depuis, ils ont gagné en réputation. Ils se sont vite répandus dans les rues des grandes villes. Le principe est assez simple : on vous pose quelques questions avant de procéder au blanchiment proprement dit. C’est important pour vérifier si vous ne suivez aucun traitement dentaire. Après on vous place sur un joli fauteuil comme si vous étiez dans un joli salon de coiffure et le processus peut commencer. On vous place une gouttière en silicone imprégné de produit blanchissant sur vos dents. Vous restez en effet 20 minutes sous une lumière bleue et c’est tout. Vous repartez tout content avec des dents blanches.

Le concept a attiré de nombreux adeptes, vu que le traitement est assez low cost. Le prix d’une séance dépend de sa durée pour être plus précis. Environ 70 à 80 € pour une séance de 30 minutes et à partir de 100 € pour une séance de 45 minutes…

Le seul problème avec les bars à sourire c’est qu’ils sont souvent pointés du doigt par les professionnels de la santé dentaires. Leur accusant que les établissements n’ont recours à aucun avis d’un professionnel et utilisent du peroxyde d’hydrogène ayant une concentration de plus de 0.1%.

Notes importantes sur le blanchiment de dents

Il faut tout de même faire attention avant d’avoir recours à un traitement de blanchiment de dents. Que ce soit chez le dentiste ou avec des kits de blanchiments à domicile. Surtout avec les kits de blanchiments parce qu’il existe des contre-indications par rapport à ce traitement. Il est donc conseillé de se faire blanchir les dents chez un dentiste pour s’assurer qu’il n’y ait pas de facteurs limites au traitement. Notamment les caries dentaires ou les autres maladies gingivales. Dans le cas où vous avez une carie ou une maladie de gencives, le blanchiment pourrait entrainer une mortification de la dent ou encore une surinflammation des tissus gingivaux.

En outre, le blanchiment de dents est fortement déconseillé aux enfants, aux adolescents (ils ont des tissus dentaires encore immatures) et aux femmes enceintes (pour tout risque d’indigestion des produits blanchissants).