Les risques liés à la pose d’implants dentaires
  • Implants
  • Par CENTRE DENTAIRE
  • 2 décembre 2019

    Les risques liés à la pose d’implants dentaires

    Malgré que la pose d’un implant dentaire soit sûre et sans danger, cela ne vous empêche pas d’angoisser. Votre dentiste vous rassure sur l’intégration d’une fausse racine en titane dans votre mâchoire mais vous ne pouvez pas arrêter de penser aux conséquences de cette intervention. Il y a effectivement des risques à la pose des implants dentaires mais ils sont rares et maîtrisés par les dentistes. Rassurez-vous grâce aux conseils post-opératoires et aux explications que dentisis.fr vous donnera dans cet article.

    Risque limité de l’implantologie dentaire

    La technique de l’implantologie dentaire

    L’implant dentaire est une alternative lorsque votre dent ne peut plus être sauvée. La fausse racine est constituée de titane et sera implantée dans l’os de la mâchoire. C’est l’ostéo-intégration. La racine va fusionner parfaitement à la mâchoire grâce à la forme en vis de l’implant et aux propriétés du titane. La pose de l’implant va stabiliser la mâchoire et votre racine sera plus solide.

    Les conditions pour accueillir l’implant

    Certaines conditions doivent être réunies pour recevoir votre nouvelle racine dentaire.

    • Les gencives doivent être en bon état et ne présentent pas de maladie parodontale. Cela est nécessaire pour faciliter la cicatrisation et l’ostéo-intégration.
    • Le dentiste s’assurera que la perte osseuse ne soit pas trop importante pour que l’implant tienne bien et soit solide.

    Si l’un de ces cas se présente, le dentiste devra les soigner avant de procéder à la pose de l’implant. Il doit traiter la maladie parodontale en vous conseillant une bonne hygiène bucco-dentale rigoureuse. Le dentiste va vous proposer une greffe osseuse avant de poser l’implant dans le cas d’une perte osseuse importante.

    Plusieurs raisons peuvent pousser le dentiste à renoncer à la pose d’implant dentaire. Ce sont des facteurs en rapport avec l’hygiène de vie et à la santé du patient. Le dentiste peut renoncer à la pose de l’implant dentaire si :

    • vous êtes un fumeur parce que le tabagisme influe sur l’afflux du sang vers les gencives et ne facilite pas la cicatrisation.
    • vous êtes diabétique ou si vous souffrez d’une maladie auto-immune parce que ces maladies ralentissent le processus d’ostéo-intégration.
    • vous souffrez d’ostéoporose qui fragilise les os.
    • vous êtes sous traitement médicamenteux qui freine la croissance osseuse.

    Communiquez tous ces détails à votre praticien pour qu’il puisse vous conseiller sur les solutions adaptées à votre cas.

    Les risques des implants dentaires

    Les implants dentaires sont coûteux. C’est un facteur qui peut amener le patient à désister. La technique de pose de l’implant dentaire est invasive mais cela n’affecte pas la réussite de l’intervention. En effet des études montrent un taux de réussite élevé de cette opération. Les risques se sont présentées parce qu’il y a eu une mauvaise évaluation de la perte osseuse chez un patient. Les patients négligent les règles d’hygiène bucco-dentaire avant et après la pose de l’implant.

    Risques associés à l’ostéo-intégration

    Les bactéries

    Il n’y a pas de bactéries dans l’os de la mâchoire. Mais en ouvrant la gencive, les bactéries peuvent s’y incruster. Ce sont les bactéries déjà présentes dans la bouche qui vont entrer en contact avec l’os et l’implant. Notre organisme va lutter contre l’invasion des bactéries qui va fragiliser l’état osseux et l’ostéo-intégration de l’implant dentaire. Le dentiste nous recommande souvent un traitement antibiotique avant et après l’opération pour faciliter la cicatrisation. Nous devons aussi adopter une hygiène bucco-dentaire irréprochable.

    Les inflammations

    Pour protéger l’os et faciliter la cicatrisation, nous devons faire attention à notre alimentation pour ne pas agresser notre gencive. Faites attention à ne pas brosser frénétiquement vos dents après l’opération. Choisissez une brosse à dent souple pour brosser les dents en douceur. Votre dentiste vous prescrira un traitement anti-inflammatoire pour éviter toute inflammation de la zone opérée.

    Les accidents

    Cassure de l’implant

    Il arrive que le pilier casse ou bouge. C’est très rare et cela fragilise le processus d’implantologie. Ce cas est dû à une mauvaise position de la vis du pilier. Il se peut aussi qu’elle se soit désolidarisée totalement de l’implant. De fortes charges occlusives en lien avec la mastication ont pu provoquer les dommages du pilier. Le dentiste doit retravailler le site et remplacer le pilier pour éviter les risques d’infection.

    Atteinte des nerfs

    Là aussi c’est un cas très rare que le nerf soit atteint par l’aiguille lors de l’anesthésie locale par exemple. Il peut arriver aussi qu’ils soient touchés par un instrument ou compressés lors de la pose de l’implant dentaire. Vous ressentirez de la gêne et une sensibilité désagréable. Le dentiste procédera au re-positionnement de la vis.

    Perforation

    Lors de la perforation il se peut que le plancher des fosses nasales soit touché. Cela entraîne des complications qui ne nécessitent pas de repositionner l’implant ou à le retirer. Par contre vous aurez sûrement des œdèmes et des douleurs. Il suffit dans ces cas-là de suivre les conseils de votre dentiste. Cela peut être évité avec un examen minutieux des radios et de la qualité osseuse de la mâchoire.

    Les suites opératoires

    Surveillez de près les douleurs post-opératoires.

    Œdèmes

    Il arrive que vos joues ou votre nez soit déformé suite à l’intervention. Appliquez une poche de glace et un anti-inflammatoire peuvent vous aider dans ce cas-là.

    Ecchymoses et hématomes

    Vous pouvez avoir des bleus suite au choc de l’intervention. Ils sont sans gravité et disparaissent au bout de 2 ou 3 jours après l’intervention.

    Hémorragies

    Les saignements sont normaux après l’intervention. Mordre dans une compresse stérile est souvent conseillé. Si les saignements persistent, consultez votre dentiste.

    Autres conséquences :

    • La réouverture de la plaie : consultez au plus vite votre dentiste
    • Exposition du pilier de l’implant : une hygiène bucco-dentaire irréprochable est nécessaire et éviter les aliments durs. Consultez votre dentiste.
    • Infection : si le traitement antibiotique échoue, votre dentiste devra vous réopérer pour cureter l’implant ou désencapsuler les bactéries.
    • Complications osseuses : si la cicatrisation de l’os au de l’implant est trop lente ou ne se fait pas du tout, l’implant sera retiré.

    Conclusion

    L’échec de l’implant dentaire est rare. Les risques sont maîtrisés et sans gravité pour le patient. Pour éviter les risques :

    • communiquez votre état de santé (diabète, ostéoporose) et votre de mode de vie (tabagisme ou alcoolisme) à votre dentiste
    • renseignez-vous sur les compétences et le savoir-faire de votre dentiste
    • respectez les traitements et les conseils pré et post-opératoires

    Ces trois facteurs garantissent la réussite la pose de votre implant. L’implantologie est une intervention importante qu’il faut planifier et encadrer.