Les enfants grandissent vite. Si vite, qu’à peine lèvent-ils les yeux de leur berceau pour vous faire un sourire béat et édenté, qu’ils ont besoin d’une évaluation pour un appareil dentaire. Ne les avez-vous pas accompagnés jusqu’à leur classe le premier jour de l’école primaire la semaine dernière ?

En fait, l’orthodontie n’est plus un rite de passage uniquement réservé aux préadolescents. L’orthodontie interceptive (traitement orthodontique préventif chez les jeunes enfants) commence désormais souvent à un âge situé entre 6 et 9 ans, et les spécialistes s’entendent pour recommander que tous les enfants subissent un dépistage avant l’âge de 7 ans. Comme les dents permanentes apparaissent généralement vers cet âge, les signes de problèmes orthodontiques peuvent également apparaître.

Que devez-vous rechercher lorsque vous choisissez un orthodontiste pour votre enfant ?

Pourquoi encourager un traitement orthodontique chez les jeunes enfants ?

Vers l’âge de 6 ou 7 ans, la mâchoire est encore en pleine croissance et les dents adultes commencent à sortir. Les orthodontistes utilisent ce phénomène à leur avantage. Si nous pouvons corriger ou améliorer les problèmes à un stade précoce, les traitements futurs seront souvent simplifiés, moins invasifs, moins longs, voire inutiles. Un autre critère tout aussi important est de pouvoir consulter un orthodontiste avant les problèmes et la douleur, consulter un dentiste en amont des problèmes aidera énormément votre enfant à vaincre la peur du dentiste, et cette habitude lui permettra de garder une parfaite hygiène bucco-dentaire tout le long de sa vie.

Quels types de problèmes un traitement précoce peut-il résoudre ?

Lors de la première évaluation, votre orthodontiste examinera de nombreux facteurs, notamment l’occlusion de votre enfant, la croissance des mâchoires, l’éruption des dents permanentes et les habitudes bucco-dentaires, afin de déterminer si un traitement précoce est nécessaire ou non.

Un traitement précoce améliore souvent les problèmes de sorte que, lorsque d’autres corrections seront nécessaires à l’avenir, le traitement sera moins important. Certains problèmes, cependant, peuvent causer une douleur ou une gêne immédiate et nécessitent donc une intervention précoce.

Voici trois choses qu’un traitement précoce peut favoriser :

1. Morsures et croissance des mâchoires

Les occlusions croisées et les sous-occlusions peuvent provoquer une croissance inégale de la mâchoire et exercer une pression sur les dents et les muscles de la mâchoire en pleine croissance de votre enfant. L’utilisation d’un expanseur à ce moment-là guidera la mâchoire et l’arcade dentaire pour qu’elles se développent correctement. Dans certains cas, l’expansion de la mâchoire supérieure de votre enfant peut même améliorer sa capacité de respiration par voie nasale.

2. Éruption (croissance) des dents permanentes

Une fois que l’arcade dentaire a atteint une taille correcte, les expanseurs facilitent l’encombrement des dents permanentes lorsqu’elles apparaissent à travers les gencives, réduisant ainsi le besoin potentiel d’extraire des dents adultes.

Un autre type de traitement précoce est le mainteneur d’espace. Si une dent de lait tombe prématurément, ces dispositifs peuvent maintenir l’espace désormais vacant en attendant l’arrivée de la dent adulte, et empêcher efficacement les autres dents de combler l’espace ouvert. Le risque pour votre santé d’avoir des dents mal alignées est réel lorsqu’une dent tombe durablement car les dents adjacentes ‘glissent’ et se fragilisent à leur tour.

Les orthodontistes peuvent également découvrir des dents qui poussent à des endroits inhabituels (éruption ectopique), et guider ces dents vers leur emplacement approprié, alors qu’elles continuent leurs croissances à travers la gencive.

Les dents de devant qui dépassent de l’avant de la bouche de votre enfant sont plus exposées et peuvent donc être endommagées ou traumatisées, par exemple lors d’un accident ou d’une chute brutale. En corrigeant ce problème à un stade précoce, vous pouvez protéger le sourire de votre enfant contre des opérations de reconstruction dues à des accidents inévitables.

3. Habitudes orales

Les habitudes bucco-dentaires sont souvent acquises dès l’âge de 7 ans. Si certaines habitudes, comme l’utilisation du fil dentaire et le brossage, ont un effet positif sur l’hygiène bucco-dentaire de votre enfant, d’autres peuvent avoir un effet négatif.

Une mauvaise habitude est la succion du pouce ou des doigts qui se poursuit pendant l’enfance. Elle peut entraîner une myriade de problèmes bucco-dentaires, tels que des dents de devant saillantes, une occlusion croisée et un encombrement.

Une autre habitude consiste à se fier uniquement à la respiration par la bouche, ce qui augmente le risque de développer une gingivite (inflammation des gencives) ou une halitose (mauvaise haleine). Les enfants qui respirent habituellement par la bouche ont souvent une plus grande accumulation de plaque dentaire en raison de l’inhalation de bactéries. La respiration buccale a parfois des répercussions sur la croissance des dents et du visage.

Une mauvaise technique de déglutition est une autre habitude néfaste. Le fait de fermer correctement les lèvres et de presser la langue vers le haut sur le palais pour avaler affecte considérablement l’alignement dentaire et le développement du visage.

En détectant ces habitudes néfastes à un stade précoce, les orthodontistes peuvent suggérer des modifications comportementales ou utiliser des appareils pour changer les habitudes avant qu’elles ne causent des dommages permanents.

Autres avantages d’un traitement précoce

La plupart des enfants qui nécessitent un traitement orthodontique précoce auront besoin d’un travail supplémentaire ou d’un appareil dentaire plus tard dans leur vie. Toutefois, la durée du port d’un appareil dentaire peut être considérablement réduite si le traitement est précoce.

En outre, les patients traités à un jeune âge peuvent souvent éviter des mesures de traitement invasives, comme l’extraction de dents et la chirurgie.

De plus, les enfants qui reçoivent un traitement orthodontique plus tôt dans leur vie pourraient l’avoir terminé avant que l’apparence ne commence à affecter leur estime de soi et leur confiance en soi à l’adolescence.

Si vous remarquez que des dents d’adulte poussent chez votre enfant, ou si vous le soupçonnez d’avoir des habitudes bucco-dentaires néfastes, il est temps de prendre rendez-vous pour sa première évaluation orthodontique. Une visite chez l’orthodontiste à un jeune âge peut vous épargner de nombreuses visites dans les années à venir, et vous permettra de savoir si une intervention précoce est nécessaire.